Qu’est-ce que la culture hydroponique ?

Qu’est-ce que la culture hydroponique ?
Le terme « hydroponique » nous vient des mots grecs « hydro », l’eau et « ponos », le travail. Ainsi, il s’agit d’un mode de culture hors sol (sans terre), qui s’appuie uniquement sur une solution aqueuse, c’est-à-dire principalement composée d’eau. Pour ce type de culture, la plante s’enracine dans un substrat dont le seul rôle est de la maintenir, puisque elle tire tous ses nutriments de la solution d’eau enrichie de minéraux qui selon la méthode, est vaporisée sur les racines ou bien ruisselle sur celles-ci.
L’intérêt principal est d’épargner à la plante de devoir aller puiser l’eau et les nutriments parfois très profondément dans la terre, pour pouvoir canaliser son développement au niveau du feuillage et des fruits. C’est un système qui permet également un gain de place non négligeable, car les pieds sont rangés dans des pots de taille assez réduite, puisque le développement racinaire est peu important.
Même si tout cela semble toucher à la science plutôt qu’à l’agriculture, l’hydroponie remonte en fait bien plus loin que l’on pourrait le croire. En effet, les Jardins Suspendus de Babylone illustraient déjà brillamment ce principe, qui fut bien entendu développé et affiné au fil des millénaires. L’hydroponie commença à être mise à profit sur le plan commercial en Europe vers 1925, mais il fallut attendre le développement d’une solution aqueuse parfaite pour qu’elle se développe réellement à grande échelle, ce qui se produisit dans les années 1970.
A partir de ce moment, la culture hydroponique s’est largement développée en raison des nombreux avantages qu’elle offre. En effet, les plantes cultivées selon la méthode hydroponique sont bien moins susceptibles de contracter des maladies, souvent véhiculées par l’environnement extérieur. De même, sans terre, finies les corvées de désherbage qui étaient le plus souvent réglées à grand renforts de produits chimiques. Plus de gaspillage en terme d’arrosage non plus, car l’apport en eau se fait en circuit fermé, et la plante ne puise que ce dont elle a besoin. Plus de pertes par évaporation ou ruissellement dans le sol. Les plantes cultivées en hydroponie produisent également des récoltes plus importantes, plus rapides, et quelle que soit la saison. Tout ceci est possible parce que la culture hydroponique permet un contrôle absolu de tous les éléments dont dépend la bonne croissance de la plante. L’eau, comme nous l’avons évoqué, est apportée en fonction des besoins réels, ce qui évite un énorme gaspillage. Grâce à des kits d’éclairage, la luminosité est contrôlée pour être optimale, permettant un développement allant jusqu’au maximum des capacités du végétal cultivé. Le climat aussi est entièrement sous contrôle : pas d’intempéries, de chaleurs excessives, de gelées nocturnes… toutes les conditions sont parfaites.
Tout ceci permet donc un taux de réussite, même pour ceux qui n’ont aucune expérience, bien plus élevé que la culture conventionnelle, que tant de paramètres difficiles à maîtriser peuvent faire échouer. Et au-delà de l’aspect rentable pour les agriculteurs, la culture hydroponique constitue un passe-temps sain, agréable, et qui ne demande ni d’avoir un jardin, ni énormément de place à l’intérieur : même 1m2 peut suffire pour obtenir de bons légumes ou de magnifiques fleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *