Couches lavables ou couches bio jetables : Que choisir ?

Couches lavables ou couches bio jetables : Que choisir ?
7 / 100 SEO Score

Une solution pour maman et bébé écolos

Très performantes, peu volumineuses dans les vêtements, super-absorbantes, pratiques d’emploi, les couches jetables « classiques » se vendent par millions. Mais alors, pourquoi changer ? La preuve par trois.

Pour protéger l’environnement

Entre sa naissance et sa propreté, donc pour deux ans et demi environ, il faudra à bébé 6 000 couches – soit à peu près une tonne – issues de quatre arbres et demi et de 67 kg de pétrole brut. Fabriquées à base de plastique, elles mettront plus de 250 ans avant de se dégrader, contre 40 à 50 ans pour une couche en tissu. Elles feront chacune de l’usage pendant à peu près quatre heures, une couche lavable durera trois ans.

Pour préserver la santé de bébé

Les couches jetables classique sont loin d’être idéales : érythème fessier dû à la macération (le bébé reste en apparence plus au sec, on change la couche moins souvent), allergies, asthme, déficiences immunitaires, stérilité, cancer des testicules… Les produits toxiques qu’elles contiennent sont de vraies bombes, immédiates ou à retardement.

Pour limiter le budget

Toujours pour deux ans et demi, il vous en coûtera environ 850 € pour des couches des marques de discounters et 2 000 € pour des couches de marque. On ne peut pas dire que ce soit négligeable.

« Mais les couches lavables, ce n’est pas pratique ! »

Faux : fini les langes et les épingles à nourrice d’autrefois ! De nos jours, les couches lavables sont aussi commodes que les jetables. Préformées, équipées de velcro ou de pressions pour être mises facilement, elles passent à la machine à 60° C, de préférence avec une lessive bio.

Il en existe de deux sortes :

  • les couches classiques : elles sont en coton bio, en bambou, en chanvre ou en polaire et s’installent avec une culotte de protection qui est imperméable et respirante. Ce sont les plus absorbantes, elles conviennent bien aux bébés de plus de 9 mois. Elles sont un peu plus longues à sécher.
  • les TE1 ou tout-en-un : elles sont faites d’une matière absorbante cousue à un revêtement imperméable. Elles sont idéales pour les petits bébés et sèchent rapidement.

À noter : les couches en polaire, très douces pour le bébé, sont aussi celles qui sèchent le plus vite (en fait, elles sortent presque sèches de la machine).

« Et mon budget ? Je ne veux pas me ruiner pour des couches ! »

Au contraire, vous allez faire des économies : votre budget diminuera d’un tiers par rapport à des couches discount, et il sera divisé par 4 si vous achetez des couches de marque, même si vous comptez le prix de l’eau, de la lessive et de l’électricité consommées.

On peut trouver des packs de 16 couches lavables avec culottes pour moins de 300 €. Des packs découverte ou essai pour environ 30 €, si vous voulez d’abord tester. Sans compter qu’elles seront ensuite réutilisables pour le petit frère.

« C’est vraiment mieux pour mon bébé ? »

Des matières douces et confortables sont employées pour leur fabrication. Elles sont saines, hypoallergéniques et sans produits toxiques pour préserver sa santé, aucun doute, c’est mieux.

« Ça doit être moche… »

Elle sont un peu plus épaisses que les couches jetables. Mais elles existent en couleur, avec des motifs tout mignons. Donc, l’été, bébé peut être élégant en couche.

« Et si je n’ai pas le temps de faire toutes ces lessives ? »

Il existe dans les magasins bio des couches jetables bio. Sans danger pour le bébé, elles ne contiennent aucun polluant pour l’environnement. Elles coûtent le même prix que les couches jetables classiques de grande marque.

Elles restent un peu moins écolos que les lavables, car il n’existe pas encore en France de système de recyclage pour ces déchets, donc elles suivent les ordures ménagères.

De quoi prendre soin de son bébé en bichonnant la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *