Quelles sont les étapes du skieur débutant

Quelles sont les étapes du skieur débutant
7 / 100 SEO Score

Nombreuses sont les personnes désireuses mais anxieuses d’embarquer sur des skis ! Rassurez-vous, ce n’est pas si complexe, et ça en vaut vraiment la peine ! La preuve…

« On va au ski avec les enfants », répondez-vous chaque année, lorsque l’on vous demande votre programme pour les vacances de Noël. Ce que vous ne dîtes pas en revanche, c’est que vous n’avez jamais enfilé une botte de ski de votre vie, et encore moins connu les joies du tire-fesses.

La station, vous l’admirez depuis la terre ferme, et les bottes de ski, vous les côtoyez le soir, au moment de ranger celles de vos enfants. Ce n’est pourtant pas l’envie de skier qui vous manque, mais plutôt la peur, qui vous contraint à regarder les autres par la fenêtre de la cafétéria, dévalant et apprivoisant les pistes.

Arrêtez de leur mentir (à vos enfants), arrêtez de lui mentir (à votre mari) et arrêtez de vous mentir (à vous-même)! Vous voulez skier avec eux ! Vous n’en pouvez plus de la demi-douzaine de chocolats chauds ingurgités chaque jour, tout en surfant sur votre ordinateur portable, au café de la station ! Vous voulez glisser aux côtés de tous ces inconnus que vous admirez et enviez secrètement depuis trop longtemps déjà ! Vous voulez vous en griller une, dans le confort de votre télésiège, admirant la vue imprenable sur la montagne ! Si, si, si, vous en mourrez d’envie ! Alors ! On se lance !

Ce que vit le skieur débutant

– La préparation

Le débutant commence par découvrir l’habillement et la préparation en général. Partir skier se réfléchit et se planifie. « Quelle température fait-il ? » et « Combien de temps allez-vous skier ? » détermineront le type de chaussettes et de gants à enfiler mais aussi le type de collation à prévoir dans les poches ou le sac à dos.

Arrive ensuite l’ « encastrement » des pieds dans les bottes de ski. Notez qu’une grande différence se fait à ce moment sentir, selon que les bottes sont louées ou bien achetées, et par la force des choses… neuves ! Toute une technique est alors à comprendre et à développer afin de n’être pas plus fatiguée à la fin de l’enfilage des bottes qu’à la fin de la journée de ski…

Survient alors le grand début de l’aventure, le moment crucial et tant craint : les skis ! Les deux choses à retenir, afin de réussir l’emboîtage bottes-ski, sont de s’aider des deux bâtons de ski, absolument indispensables au débutant, et de mettre la pointe du pied en premier avant de donner un coup ferme du talon, afin que la botte se fixe bien dans le mécanisme.

– Le chasse-neige

Moniteurs, maris, enfants ou amis vous diront tous la même chose : « Mets-toi en position chasse-neige ! ». Le fameux chasse-neige ! Cette position consiste à plier légèrement les jambes, rentrer les pieds vers l’intérieur et inévitablement donc, les skis, sans que ces derniers se touchent bien entendu. Tout en exécutant ce mouvement vous devez, et c’est la toute la complexité de la chose, exercer une pression sur les arrêtes internes de vos skis, afin que celles-ci « mordent » dans la neige, vous permettant ainsi de contrôler votre vitesse et votre trajectoire.

Une fois le chasse-neige maîtrisé, vous vous sentirez beaucoup plus en confiance et prêts à affronter les pistes !

– Les chutes

Oui, on tombe en ski ! Mais rassurez-vous, lorsque l’on est débutant, et donc, en mode chasse-neige, on ne va généralement pas très vite ! Les chutes douloureuses aux conséquences médicales restent donc quand même très rares ! Plus souvent qu’autrement, le skieur débutant qui tombera s’esclaffera, pleurera de rire même, au grand bonheur de son ami qui filme ses « premiers pas » en ski.

– Le télésiège

Comme dit un certain Gad Elmaleh, « c’est pas toi qui prends le télésiège, c’est le télésiège qui te prend ». On ne peut mieux résumer l’embarquement dans un télésiège…

– Les insoutenables maux de pieds

En bon débutant que vous êtes, vous vous demanderez comment, en tant qu’être humain, on peut endurer ces bottes de ski toute une journée, voire toute une semaine ! Rassurez-vous, les bottes s’assouplissent avec le temps et deviennent relativement confortables.

– La première descente sans tomber, une immense fierté

Au bout de votre deuxième séance, déjà, vous serez en mesure de descendre une petite piste, gentille certes, en chasse-neige certes, mais surtout… sans tomber ! Ça sera alors une fabuleuse victoire pour vous, qui, il y a deux jours encore, sirotiez solennellement votre grenadine en maugréant votre contrariété et vos scrupules de ne pas skier avec eux !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *