Qu’est ce que Le rutabaga

Le rutabaga ou chou-navet

Le rutabaga est une variété de gros navet. De la famille des crucifères, cette racine a pris un développement énorme. Cette plante potagère serait un hybride du chou et du navet. Un botaniste suisse fut le premier à mentionner l’existence de ce légume au XVIIème siècle.

Malgré les nombreuses recettes où il intervient – à en croire les ouvrages culinaires – le rutabaga devient très rare sur nos tables ! Faut-il attribuer notre méfiance au souvenir de la dernière guerre, période de dénuement marquée par la consommation excessive de rutabagas ? Pour certaines personnes le rutabaga est synonyme de rationnement et de guerre.

Le rutabaga

Soit à chair blanche, soit à chair jaune, le rutabaga sert tantôt à l’alimentation de l’homme, tantôt à l’alimentation du bétail. Les premiers portent plus spécialement le nom de chou-navet, les seconds celui de rutabaga.

C’est un légume racine, très rustique au froid, il aime les climats humides marins ou montagneux, il se développe mal en climat sec. Ses fanes (feuilles) sont plus grandes et plus charnues que celles du navet.

Plusieurs variétés se rencontrent sur le marché :

Le chou navet blanc à collet vert : racine ferme en toupie.
Le rutabaga jaune à collet vert : racine sphérique.
Le rutabaga à collet rouge : racine volumineuse à collet fin, violacée.

Culinaire

Eplucher le rutabaga avant de le cuire. On le met dans les soupes, les ragoûts. Il se mariera très bien avec tous les légumes du pot-au-feu. Egalement délicieux en purée ou soufflé. Il peut remplacer le navet mais son goût est plus fort, plus piquant.

Médicinale

Très peu calorique, le rutabaga est une bonne source de vitamine C. On le dit minéralisant et diurétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *