Différence Entre Amour Platonique Et Amitié

Différence Entre Amour Platonique Et Amitié

Amour platonique

S'aimer sans faire l'amour...Quel cauchemar, dixit Hortense.

Les mots «Je t’aime» peuvent être dits à beaucoup de gens, et le sens varie considérablement. Lorsque nous disons à quelqu’un que nous l’aimons, nous pouvons le dire d’une manière totalement différente de celle que nous dirons à quelqu’un d’autre ces mêmes mots. Être « amoureux » et « ressentir de l’amour » n’est pas la même chose. Beaucoup de gens ont du mal à définir l’amour. Cela peut être dû à des abus dans l’enfance ou au fait que leurs parents n’ont pas montré d’amour de manière normale. Cela peut aussi avoir à voir avec la personne que vous aimez ; nous sommes tous coupables d’envoyer des sentiments mitigés, c’est pourquoi certaines personnes peuvent ne pas être sûres que ce qu’elles vivent est le « bon » type d’amour pour cette personne.

Différence entre amour platonique et asexualité

La barrière entre un amour platonique et une amitié très forte peut parfois être limite. Mais, qu’en est-il entre cet amour et l’asexualité ?

Déjà, il est important de savoir ce que ce terme désigne. La Définition asexualité désigne une personne qui n’éprouve pas de désir sexuel, que ce soit pour une personne du même sexe ou du sexe opposé. Cela se rapproche donc d’un amour platonique. Pour ceux qui font du sexe sans amour, cela peut paraitre irréaliste, mais l’inverse existe bien. Certaines personnes peuvent tout à fait se passer de sexe.

Maintenant, vous pouvez trouver différents degrés d’asexualité. Certaines personnes peuvent notamment ressentir du désir au départ lorsque l’amour n’est pas réciproque ou pas encore connu. Lorsque cela le devient, le désir sexuel s’arrête. D’autres peuvent avoir une attirance sexuelle fluctuante.

Lecture recommandée  Qui est Jean de La Fontaine : Une courte biographie

Comme vous avez pu le voir, l’asexualité n’est pas liée au célibat. Vous pouvez tout à fait être en couple et aimer votre partenaire, sans ressentir le besoin de faire du sexe. Ce n’est pas non plus un trouble psychique. Cependant, il est évident que les relations de couple seront difficilement durables, car il est rare de trouver une personne asexuelle également. Cela représente uniquement 1 % de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.