Ergothérapie qu’est ce que c’est

 

L’ergothérapie est une approche interdisciplinaire qui englobe les aspects physiques, mentaux, sociaux et culturels de la vie quotidienne des humains, ainsi que leur participation à la société (la communauté). Dans ce contexte, l’occupation désigne tout type de tâche, de performance, de compétence ou d’action que quelqu’un fait pour vivre et qui a un but (Hofstede, 2005). L’objectif principal de l’ergothérapie est de promouvoir la qualité de vie des individus, des groupes ou des communautés en améliorant leurs compétences et leurs connaissances, leurs capacités et leurs stratégies d’adaptation (AACOT, 2006).

Afin d’accomplir ses tâches professionnelles, le corps doit être suffisamment sain et fort pour le faire et doit être coordonné avec le reste du corps et l’environnement (Fernandes et al., 2011). Cette coordination se fait par le biais du traitement sensoriel et des mécanismes de contrôle moteur (McCluskey & Connelly, 2007). Par exemple, lorsque nous écoutons de la musique, le son atteint nos oreilles et stimule notre cortex auditif ; nous entendons la chanson et bougeons ensuite nos lèvres pour la rendre plus audible.

 

Pour maintenir ou améliorer la fonction du système sensoriel, le processus de réadaptation comprend des adaptations environnementales, comme la modification de l’éclairage et du contraste des images sur les écrans de télévision, la mise à disposition d’une pièce calme à la maison ou le réglage du volume de la radio et de la télévision (Brockington, 2012). L’intégration sensorielle implique également l’utilisation d’aides visuelles, telles que des loupes, des ordinateurs, des caméras vidéo, etc., pour lire ou écrire, ce qui peut aider les personnes souffrant de déficiences visuelles à accomplir leurs activités quotidiennes (Dunn, 2010).

En plus des facteurs susmentionnés liés à l’intégration sensorielle, d’autres modifications de l’environnement comprennent les éléments suivants :

* Orientation des objets, par rapport aux besoins et aux capacités de l’utilisateur.

* Adaptation du mobilier dans les lieux publics (ascenseurs, toilettes, monte-charges)

* Fourniture d’un fauteuil roulant ou d’un appareil de mobilité adéquat.

* Adaptation du temps passé à l’école

* Utilisation d’une canne, de béquilles ou d’un déambulateur pour marcher.