Qu’est-ce qu’un adénome ?

Qu'est-ce qu'un adénome ?

Dossier prostate : L'adénome de la prostate : description - Conseils Retraite Plus

Qu'est ce qu'un adénome? C'est une tumeur bénigne qui est responsable d'une augmentation du volume de la prostate. A 50 ans, la moitié des hommes ...

L’adénome est un type de tumeur non cancéreuse ou bénigne qui peut affecter divers organes. Il est dérivé du mot « adeno » qui signifie « appartenant à une glande ».

Chaque cellule du corps possède un système étroitement régulé qui dicte quand elle doit croître, mûrir et éventuellement mourir. Les tumeurs et les cancers surviennent lorsque les cellules perdent ce contrôle et se divisent et prolifèrent sans discernement.

Quelle est la différence entre une tumeur bénigne et un cancer ?

La différence fondamentale entre une tumeur bénigne et un cancer est sa croissance plus lente et sa capacité de propagation plus faible. Autrement dit, les adénomes sont beaucoup moins agressifs en termes de croissance que les adénocarcinomes.

D’où proviennent les adénomes ?

Un adénome est une tumeur bénigne provenant du tissu glandulaire. Les tissus touchés font partie d’une catégorie de tissus plus large connue sous le nom de tissus épithéliaux. Les tissus épithéliaux tapissent la peau, les glandes, les cavités des organes, etc. Cet épithélium provient de l’ectoderme, de l’endoderme et du mésoderme du fœtus.
Les cellules d’adénome n’ont pas nécessairement besoin de faire partie d’une glande mais peuvent posséder des propriétés sécrétoires.

Les adénomes peuvent-ils devenir cancéreux ?

Les adénomes sont généralement bénins ou non cancéreux, mais peuvent devenir des adénocarcinomes malins ou cancéreux.

En tant qu’excroissances bénignes, elles peuvent grossir pour exercer une pression sur les structures vitales environnantes et entraîner de graves conséquences.

Syndromes paranéoplasiques

Les gros adénomes dans les organes producteurs d’hormones vitales augmentent les hormones produites par l’organe, ce qui entraîne de graves complications appelées syndromes paranéoplasiques.

Quels organes sont touchés par les adénomes ?

Les adénomes peuvent affecter divers organes, notamment :

Le côlon

Les côlons sont les organes les plus fréquemment touchés par les adénomes. Il peut être détecté sur la coloscopie. Une surveillance régulière des adénomes coliques et l’élimination préférable de ces tumeurs sont conseillées car elles ont un potentiel très élevé de devenir des cancers du côlon.

La glande pituitaire

Ceux-ci sont considérés comme des découvertes fortuites chez de nombreux individus et répondent généralement bien à l’ablation chirurgicale de la tumeur. Le type le plus courant est appelé prolactinome. Ceux-ci sont plus fréquemment observés chez les femmes. Les thérapies hormonales et la thérapie avec la bromocriptine sont conseillées.

La glande thyroïde

Les adénomes de la thyroïde se présentent sous forme de nodules thyroïdiens. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour les retirer s’ils sécrètent un excès d’hormones.

Les seins

Les seins peuvent être affectés par des fibroadénomes. Ceux-ci affectent généralement les jeunes femmes et doivent être biopsiés pour exclure un cancer. L’ablation chirurgicale est la meilleure thérapie possible.

La glande surrénale

Ces adénomes sont assez fréquents et rarement cancéreux. Ils sont généralement petits et, dans certains cas, peuvent sécréter un excès d’hormones surrénales comme le cortisol conduisant au syndrome de Cushing.

Ils peuvent également sécréter un excès d’aldostérone conduisant au syndrome de Conn. Si ces adénomes produisent un excès d’hormones sexuelles mâles ou d’androgènes, ils peuvent provoquer une hyperandrogénie.

Les reins

Les adénomes rénaux affectent les tubules rénaux et peuvent devenir cancéreux.

Les adénomes plus rares

Les adénomes plus rares incluent ceux affectant le foie, l’appendice ou les poumons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *