Définition du capital

Définition du capital

Comprendre le capital social

Tu veux que j'évolue plus rapidement? Oui? C'est ici: https://www.paypal.me/authenticjnny Contribue à mon développement. Tout va être utilisé, à 100%, pour ...

Qu’est-ce que le capital ?

Le capital est un terme général qui peut décrire toute chose qui confère une valeur ou un avantage à son propriétaire, comme une usine et ses machines, la propriété intellectuelle comme les brevets, ou les actifs financiers d’une entreprise ou d’un individu. Alors que l’argent lui-même peut être interprété comme le capital, le capital est plus souvent associé à de l’argent qui est utilisé à des fins productives ou d’investissement.

En général, le capital est un élément essentiel de la gestion quotidienne d’une entreprise et du financement de sa croissance future. Le capital de l’entreprise peut provenir des opérations de l’entreprise ou être levé par un financement par emprunt ou par capitaux propres. Lors de la budgétisation, les entreprises de toutes sortes se concentrent généralement sur trois types de capital : le fonds de roulement, les capitaux propres et le capital d’emprunt. Une entreprise du secteur financier identifie le capital commercial comme une quatrième composante.

POINTS CLÉS À RETENIR

  • Le capital d’une entreprise est l’argent dont elle dispose pour payer ses opérations courantes et financer sa croissance future.
  • Les quatre principaux types de capital comprennent le fonds de roulement, la dette, les capitaux propres et le capital commercial. Le capital de négociation est utilisé par les maisons de courtage et autres institutions financières.
  • Tout capital d’emprunt est compensé par une dette au bilan.
  • La structure du capital d’une entreprise détermine la combinaison de ces types de capital qu’elle utilise pour financer ses activités.
  • Les économistes examinent le capital d’une famille, d’une entreprise ou d’une économie entière pour évaluer l’efficacité avec laquelle elle utilise ses ressources.

Comprendre le capital

Du point de vue des économistes, le capital est la clé du fonctionnement de toute unité, qu’il s’agisse d’une famille, d’une petite entreprise, d’une grande entreprise ou de toute une économie.

Les immobilisations peuvent être trouvées dans la partie courante ou à long terme du bilan. Ces actifs peuvent comprendre des espèces, des quasi-espèces et des titres négociables ainsi que des équipements de fabrication, des installations de production et des installations de stockage.

Il faut noter que : Au sens le plus large, le capital peut être une mesure de la richesse et une ressource pour accroître la richesse. Les particuliers détiennent du capital et des immobilisations dans le cadre de leur valeur nette. Les entreprises ont des structures de capital qui définissent la combinaison de capitaux d’emprunt, de capitaux propres et de fonds de roulement pour les dépenses quotidiennes qu’elles utilisent.

Le capital est généralement constitué de liquidités ou d’actifs liquides détenus ou obtenus pour les dépenses. Dans un sens plus large, le terme peut être élargi pour inclure tous les actifs d’une entreprise qui ont une valeur monétaire, tels que son équipement, ses biens immobiliers et ses stocks. Mais lorsqu’il s’agit de budgétiser, le capital est un flux de trésorerie.

En général, le capital peut être une mesure de la richesse et également une ressource qui permet d’augmenter la richesse par le biais d’investissements directs ou d’investissements dans des projets d’immobilisations. Les particuliers détiennent du capital et des immobilisations dans le cadre de leur valeur nette. Les entreprises ont des structures de capital qui comprennent des capitaux d’emprunt, des capitaux propres et des fonds de roulement pour les dépenses quotidiennes.

La façon dont les particuliers et les entreprises financent leur fonds de roulement et investissent le capital obtenu est essentielle à leur prospérité.

Comment le capital est utilisé

Le capital est utilisé par les entreprises pour payer la production continue de biens et de services afin de créer des bénéfices. Les entreprises utilisent leur capital pour investir dans toutes sortes de choses dans le but de créer de la valeur. Les expansions de la main-d’œuvre et des bâtiments sont deux domaines communs d’affectation du capital. En investissant du capital, une entreprise ou un particulier cherche à obtenir un rendement supérieur aux coûts du capital.

Aux niveaux national et mondial, le capital financier est analysé par des économistes pour comprendre comment il influence la croissance économique. Les économistes surveillent plusieurs mesures du capital, y compris le revenu personnel et la consommation personnelle, à partir des rapports sur le revenu et les dépenses personnels du ministère du Commerce. Les investissements en capital peuvent également être trouvés dans le rapport trimestriel sur le produit intérieur brut.

En règle générale, le capital commercial et le capital financier sont jugés du point de vue de la structure du capital d’une entreprise. Aux États-Unis, les banques sont tenues de détenir un montant minimum de capital en tant qu’exigence d’atténuation des risques (parfois appelée capital économique ) conformément aux directives des banques centrales et des réglementations bancaires.

D’autres sociétés privées sont chargées d’évaluer leurs propres seuils de capital, leurs immobilisations et leurs besoins en capital pour l’investissement des entreprises. La majeure partie de l’analyse du capital financier des entreprises se fait en analysant de près le bilan.

Structure du capital de l’entreprise

Le bilan d’une entreprise prévoit une analyse métrique d’une structure du capital, qui est répartie entre l’actif, le passif et les capitaux propres. Le mélange définit la structure.

Le financement par emprunt représente une immobilisation de trésorerie qui doit être remboursée au fil du temps au moyen de passifs prévus. Le financement par capitaux propres, c’est-à-dire la vente d’actions, fournit un capital en espèces qui est également comptabilisé dans la partie capitaux propres du bilan. Le capital de la dette s’accompagne généralement de taux de rendement inférieurs et de dispositions strictes en matière de remboursement.

Certaines des mesures clés pour analyser le capital d’une entreprise sont le coût moyen pondéré du capital, la dette par rapport aux capitaux propres, la dette par rapport au capital et le rendement des capitaux propres.

Types de capitaux

Vous trouverez ci-dessous les quatre principaux types de capital sur lesquels les entreprises se concentrent plus en détail

Debt Capital

Une entreprise peut acquérir du capital en empruntant. Il s’agit de capital d’emprunt, et il peut être obtenu auprès de sources privées ou gouvernementales. Pour les entreprises établies, il s’agit le plus souvent d’emprunter auprès de banques et d’autres institutions financières ou d’émettre des obligations. Pour les petites entreprises qui démarrent avec très peu de ressources, les sources de capital peuvent inclure les amis et la famille, les prêteurs en ligne, les sociétés émettrices de cartes de crédit et les programmes de prêts fédéraux.

Comme les particuliers, les entreprises doivent avoir des antécédents de crédit actifs pour obtenir du capital d’emprunt. Le capital de la dette nécessite un remboursement régulier avec intérêts. Les taux d’intérêt varient selon le type de capital obtenu et les antécédents de crédit de l’emprunteur.

Les particuliers voient à juste titre la dette comme un fardeau, mais les entreprises y voient une opportunité, du moins si la dette ne devient pas incontrôlable. C’est le seul moyen pour la plupart des entreprises d’obtenir un montant forfaitaire suffisamment important pour payer un investissement majeur dans leur avenir. Mais les entreprises et leurs investisseurs potentiels doivent garder un œil sur le ratio dette/capital pour éviter d’aller trop loin.

L’émission d’obligations est un moyen privilégié pour les entreprises de mobiliser des capitaux d’emprunt, en particulier lorsque les taux d’intérêt en vigueur sont bas, ce qui rend l’emprunt moins cher. En 2020, par exemple, les émissions d’obligations d’entreprises par des sociétés américaines ont grimpé de 70 % d’une année sur l’autre, selon Moody’s Analytics. Les rendements moyens des obligations de sociétés avaient alors atteint un creux pluriannuel d’environ 2,3 %. 1 2

Capitaux propres

Les capitaux propres peuvent prendre plusieurs formes. En règle générale, des distinctions sont faites entre le capital-investissement, le capital-investissement et le capital-investissement immobilier.

Les capitaux privés et publics seront généralement structurés sous la forme d’actions de la société. La seule distinction ici est que les capitaux publics sont levés en cotant les actions de la société en bourse, tandis que les capitaux privés sont levés auprès d’un groupe fermé d’investisseurs.

Lorsqu’un investisseur individuel achète des actions, il fournit des capitaux propres à une entreprise. Les plus grandes éclaboussures dans le monde de la levée de fonds propres surviennent, bien sûr, lorsqu’une entreprise lance une offre publique initiale (IPO). En 2020, de nouvelles émissions sont apparues de jeunes entreprises telles que Palantir, DoorDash et Airbnb.

Fonds de roulement

Le fonds de roulement d’une entreprise correspond à ses actifs liquides disponibles pour remplir ses obligations quotidiennes. Il est calculé à travers les deux évaluations suivantes :

Actif à court terme – Passif à court terme
Comptes recevables + Inventaire – Comptes fournisseurs
Le fonds de roulement mesure la liquidité à court terme d’une entreprise. Plus précisément, il représente sa capacité à couvrir ses dettes, comptes fournisseurs et autres obligations échues dans un délai d’un an.

Notez que le fonds de roulement est défini comme l’actif à court terme moins son passif à court terme. Une entreprise qui a plus de passifs que d’actifs pourrait bientôt manquer de fonds de roulement.

Capital commercial

Toute entreprise a besoin d’un capital important pour fonctionner et générer des rendements rentables. L’analyse du bilan est au cœur de l’examen et de l’évaluation du capital des entreprises.

Le capital de négociation est un terme utilisé par les maisons de courtage et autres institutions financières qui effectuent quotidiennement un grand nombre de transactions. Le capital commercial est la somme d’argent allouée à un individu ou à une entreprise pour acheter et vendre divers titres.

Les investisseurs peuvent tenter d’augmenter leur capital commercial en utilisant diverses méthodes d’optimisation des échanges. Ces méthodes tentent de tirer le meilleur parti du capital en déterminant le pourcentage idéal de fonds à investir avec chaque transaction.

En particulier, pour réussir, il est important que les traders déterminent les réserves de liquidités optimales requises pour leurs stratégies d’investissement.

Une grande société de courtage comme Charles Schwab ou Fidelity Investments allouera un capital de négociation considérable à chacun des professionnels qui négocient des actions et d’autres actifs pour elle.

Capital contre argent

À la base, le capital est de l’argent. Cependant, à des fins financières et commerciales, le capital est généralement considéré du point de vue des opérations actuelles et des investissements futurs.

Le capital a généralement un coût. Pour le capital d’emprunt, il s’agit du coût des intérêts requis pour le remboursement. Pour les fonds propres, il s’agit du coût des distributions faites aux actionnaires. Dans l’ensemble, le capital est déployé pour aider à façonner le développement et la croissance d’ une entreprise.

FAQ sur les capitaux

Que signifie le capital en économie ?

Pour un économiste, le capital signifie généralement des actifs liquides. En d’autres termes, il s’agit de liquidités disponibles pour les dépenses, que ce soit pour les besoins quotidiens ou pour des projets à long terme. À l’échelle mondiale, le capital est tout l’argent qui est actuellement en circulation, échangé contre des nécessités quotidiennes ou des besoins à plus long terme.

Qu’est-ce que le capital dans une entreprise ?

Le capital d’une entreprise est l’argent dont elle dispose pour financer ses opérations quotidiennes et financer son expansion pour l’avenir. Le produit de son activité est une source de capital.

Les immobilisations sont généralement un terme plus large. Les immobilisations d’un particulier ou d’une entreprise peuvent comprendre des biens immobiliers, des voitures, des investissements (à long ou à court terme) et d’autres biens de valeur. Une entreprise peut également avoir des immobilisations, notamment des machines coûteuses, des stocks, des espaces d’entreposage, du matériel de bureau et des brevets détenus par l’entreprise.

De nombreuses immobilisations sont illiquides, c’est-à-dire qu’elles ne peuvent pas être facilement converties en espèces pour répondre aux besoins immédiats.

Une entreprise qui totaliserait sa valeur en capital comprendrait tous les éléments appartenant à l’entreprise ainsi que tous ses actifs financiers (moins ses passifs). Mais un comptable gérant le budget quotidien de l’entreprise ne considérerait que ses liquidités comme son capital.

Quels sont les exemples de capital ?

Tout actif financier utilisé peut être du capital. Le contenu d’un compte bancaire, le produit d’une vente d’actions ou le produit d’une émission d’obligations en sont tous des exemples. Le produit des opérations courantes d’une entreprise est inscrit à son bilan en tant que capital.

Quelles sont les 3 sources de capital ?

La plupart des entreprises font la distinction entre le fonds de roulement, les capitaux propres et le capital d’emprunt, bien qu’ils se chevauchent.

  • Le fonds de roulement est l’argent nécessaire pour faire face au fonctionnement quotidien de l’entreprise et payer ses obligations en temps opportun.
  • Les capitaux propres sont levés par l’émission d’actions de l’entreprise, publiquement ou en privé, et sont utilisés pour financer l’expansion de l’entreprise.
  • Le capital de la dette est de l’argent emprunté. Au bilan, le montant emprunté apparaît comme une immobilisation tandis que le montant dû apparaît comme un passif.

La ligne de fond

Le mot capital a plusieurs sens selon son contexte.

Dans le bilan d’une entreprise, le capital est de l’argent disponible pour une utilisation immédiate, que ce soit pour faire fonctionner les affaires courantes ou pour lancer une nouvelle initiative. Il peut être défini dans son bilan comme fonds de roulement, fonds propres ou fonds de dette, selon son origine et son utilisation prévue. Les maisons de courtage répertorient également le capital commercial; c’est l’argent disponible pour les transactions courantes sur les marchés.

Lorsqu’une entreprise définit l’ensemble de ses immobilisations, elle inclura généralement tous ses biens qui ont une valeur de rachat, tels que l’équipement et l’immobilier.

Lorsque les économistes examinent le capital, ils examinent le plus souvent l’argent en circulation dans l’ensemble d’une économie. Certains des principaux indicateurs économiques nationaux sont les hauts et les bas de tout l’argent en circulation. Un exemple est le rapport mensuel sur le revenu et les dépenses personnelles du US Bureau of Economic Analysis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *