Définition de pathologie

Définition de pathologie

Les différents types de pathologies pulmonaires

pneumologie, médecine, ECN Vidéo sous licence CC-BY-SA.

Qu’est-ce que la pathologie ?

La pathologie est une branche de la science médicale concernant principalement la cause, l’origine et la nature de la maladie. Elle implique l’examen des tissus, des organes, des fluides corporels et des autopsies afin d’étudier et de diagnostiquer la maladie.

Actuellement, la pathologie peut être divisée en huit domaines principaux, selon les types de méthodes utilisées ou les types de maladies examinées. Ces différentes disciplines sont décrites ci-dessous.

Pathologie générale

La pathologie générale décrit un domaine complexe et vaste qui implique l’étude des mécanismes à l’origine des lésions cellulaires et tissulaires et la compréhension de la manière dont le corps réagit et répare les lésions. Des exemples de domaines qui peuvent être étudiés comprennent la nécrose, la néoplasie, la cicatrisation des plaies, l’inflammation et la façon dont les cellules s’adaptent aux blessures. Une compréhension approfondie de ces domaines est appliquée dans le diagnostic de la maladie. La pathologie générale est également le terme utilisé pour décrire la pathologie anatomique et clinique.

Ce domaine couvre des domaines de la pathologie, mais à un niveau moins spécialisé. Une personne travaillant en pathologie générale serait formée dans les domaines de l’analyse de laboratoire, tels que l’hématologie et la chimie clinique. Cependant, ils auraient une connaissance moins détaillée qu’une personne spécialisée dans l’un de ces domaines.

Pathologie anatomique

Ce domaine concerne l’étude et le diagnostic de la maladie par l’analyse microscopique d’échantillons de fluides corporels, de tissus, d’organes et parfois du corps entier ou d’autopsie. Les facteurs qui peuvent être examinés comprennent l’apparence des cellules, la constitution anatomique et les signatures chimiques à l’intérieur des cellules.

Cette discipline peut être subdivisée en plusieurs disciplines et des exemples de celles-ci sont donnés ci-dessous :

  • Histologie – Des échantillons de tissus et d’organes corporels sont préparés et examinés afin de détecter et de diagnostiquer une maladie. L’architecture des tissus est observée à un niveau microscopique et la relation entre les différents types de cellules et de tissus est examinée.
  • Cytologie – Les fluides corporels et les tissus sont examinés au niveau cellulaire afin de dépister et de diagnostiquer les maladies et d’aider à prendre des décisions de traitement. Un cytologiste examinera l’apparence, la forme et le fonctionnement des cellules.
  • Médecine légale – La médecine légale est l’examen d’une autopsie afin de découvrir la cause du décès. L’aspect extérieur est d’abord évalué pour rechercher des signes de plaies ou d’étouffement, par exemple. Des procédures chirurgicales sont alors commencées et les organes internes sont étudiés pour voir si des blessures internes existent et sont connectées à des externes.

Pathologie clinique

Également appelée médecine de laboratoire, la pathologie clinique concerne l’analyse d’échantillons de sang, d’urine et de tissus pour examiner et diagnostiquer une maladie. Des exemples d’informations que les laboratoires de pathologie clinique peuvent fournir comprennent la numération globulaire, la coagulation sanguine et les résultats des électrolytes. Un pathologiste clinique est généralement formé en microbiologie, en hématologie ou en banque de sang, mais pas au même niveau d’expert qu’une personne spécialisée dans l’un de ces domaines.

Un pathologiste clinicien peut rencontrer des problèmes qui nécessitent une expertise spécifique, auquel cas il devra consulter un collègue plus spécialisé. Les pathologistes cliniques jouent un rôle similaire à celui des pathologistes généralistes, bien qu’ils ne soient pas impliqués dans la pathologie anatomique.

Pathologie chimique ou biochimie

Les biochimistes ou les pathologistes chimiques examinent tous les aspects de la maladie, identifiant les changements dans diverses substances différentes présentes dans le sang et les fluides corporels tels que les protéines, les hormones et les électrolytes, car ces changements peuvent indiquer et fournir des indices sur la maladie ou le risque de maladie.

Par exemple, un biochimiste peut évaluer les taux de cholestérol et de triglycérides afin de déterminer le risque de maladie cardiaque. Ils peuvent également rechercher et mesurer des marqueurs tumoraux, des vitamines, des poisons, des médicaments et des drogues récréatives.

La génétique

Il existe trois branches principales de la génétique et celles-ci comprennent les suivantes :

  • Cytogénétique : C’est l’analyse des anomalies chromosomiques au niveau microscopique.
  • Génétique biochimique : La recherche de marqueurs de maladies spécifiques à l’aide de techniques biochimiques.
  • Génétique moléculaire : les mutations génétiques sont recherchées et analysées à l’aide de la technologie de l’ADN.
    La génétique consiste à effectuer des tests sur les chromosomes, les marqueurs biochimiques et l’ADN prélevés dans les fluides corporels et les tissus afin de détecter les maladies génétiques.

Hématologie

Ce domaine concerne divers aspects de la maladie qui affectent le sang, notamment les troubles de la coagulation, les problèmes de coagulation et l’anémie, par exemple. Un autre domaine de l’hématologie est la médecine transfusionnelle, qui consiste à effectuer des groupes sanguins, des tests de compatibilité croisée et la gestion de grandes quantités de produits sanguins. Un exemple de test qu’un hématologue peut effectuer est un test de coagulation sanguine pour vérifier si la dose de warfarine d’un patient doit augmenter ou diminuer.

Immunologie

Les immunologistes effectuent des tests de la fonction immunitaire pour déterminer si un patient souffre ou non d’une allergie et, le cas échéant, à quoi il est allergique. De nombreuses maladies surviennent également à la suite d’une réaction anormale du système immunitaire contre des cellules ou des tissus sains et lançant une attaque immunitaire contre eux. C’est ce qu’on appelle une maladie auto-immune. Il existe une gamme de tests immunologiques qui peuvent détecter des marqueurs de maladies auto-immunes telles que la polyarthrite rhumatoïde, le diabète et le lupus.

Microbiologie

La microbiologie s’intéresse aux maladies causées par des agents pathogènes tels que les bactéries, les virus, les parasites et les champignons. Des échantillons de sang, de fluides corporels et de tissus sont testés pour déterminer s’il existe une infection, et le domaine de la microbiologie médicale est également engagé dans l’identification de nouvelles espèces de micro-organismes.

D’autres domaines couverts par la microbiologie comprennent le contrôle des épidémies d’infection et la recherche des problèmes résultant de la résistance bactérienne aux antibiotiques. L’un des principaux rôles du microbiologiste est de s’assurer que les médicaments antimicrobiens sont prescrits et utilisés de manière appropriée.