Qu’est-ce que la mentalité de foule?

Le terme « mentalité de foule » est utilisé pour désigner des caractéristiques comportementales uniques qui émergent lorsque les gens sont en grands groupes. Il est souvent utilisé dans un sens négatif, car le terme « foule » évoque généralement l’image d’un groupe de personnes agressif et chaotique. Les psychologues sociaux qui étudient le comportement de groupe utilisent également des termes tels que « comportement de troupeau » , « mentalité de troupeau » ou « l’hystérie de la foule » pour décrire des comportements similaires. L’étude de la mentalité de la foule est utilisée pour analyser des situations qui vont des problèmes lors des évacuations aux rassemblements publics qui deviennent violents.

Comportement de troupeau
On pense que les gens se comportent de manière agressive pendant les émeutes parce que la responsabilité individuelle est diminuée.
On pense que les gens se comportent de manière agressive pendant les émeutes parce que la responsabilité individuelle est diminuée.
L’étude du comportement des troupeaux considère des groupes de tous les animaux, pas seulement les humains. Les gens observent le comportement de groupe des troupeaux, des troupeaux, des gousses et d’autres assortiments d’animaux depuis des siècles, mais ce n’est qu’au début du 20e siècle que les observateurs ont commencé à appliquer les théories scientifiques sur le comportement des foules aux humains. Plusieurs livres publiés dans les années 1910 traitaient de la mentalité de la foule, ainsi que de diverses façons de la minimiser ou de la contrôler.

La pression des pairs peut inciter quelqu’un à commencer à fumer.
La pression des pairs peut inciter quelqu’un à commencer à fumer.
L’une des raisons du comportement des troupeaux est que les humains et les animaux ont tendance à faire ce que font les autres autour d’eux. Cela est généralement dû au fait que ceux qui rejoignent le groupe dans le comportement pensent que si plusieurs autres font quelque chose, cela doit en valoir la peine, sinon ils ne le feraient pas. Par exemple, les gens pensent qu’un restaurant bondé doit servir de la bonne nourriture, sinon il ne serait pas aussi occupé. Dans la plupart des cas, ce processus de pensée vient naturellement ou inconsciemment, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles les animaux participent au comportement du troupeau.

Mentalité de troupeau
Les individus peuvent adopter une mentalité et un comportement de troupeau pour combattre la peur d’être laissés pour compte.
Les individus peuvent adopter une mentalité et un comportement de troupeau pour combattre la peur d’être laissés pour compte.
Le terme « mentalité de troupeau » est souvent utilisé pour quelque chose qui implique une pensée plus consciente que le comportement de troupeau. Ce type de mentalité peut être influencé par des choses telles que la pression des pairs , la conformité, le besoin d’acceptation et le désir d’un sentiment d’appartenance. Ces choses amènent souvent les personnes qui sont en groupe à se comporter de manière similaire aux autres membres du groupe. Par exemple, une personne peut choisir d’écouter une musique différente lorsqu’elle est dans un groupe d’amis que lorsqu’elle est seule, parce que les autres peuvent faire des remarques désobligeantes si un autre type de musique est choisi. Un autre exemple pourrait être un adolescent qui boit de l’alcool ou fume des cigarettes à cause de la pression de ses amis.

Mentalité de foule
Une mentalité de foule peut émerger lors d’un festival de musique où les participants ont déjà un intérêt commun.
Une mentalité de foule peut émerger lors d’un festival de musique où les participants ont déjà un intérêt commun.
D’autres facteurs entrent en jeu lorsque le terme « mentalité de foule » est utilisé pour désigner quelque chose de négatif. Deux des principaux facteurs sont le plus grand anonymat qui existe au sein d’un groupe et la répartition des responsabilités pour les actions du groupe. Ces facteurs font parfois croire à une personne qu’elle peut agir d’une certaine manière au sein d’un groupe et ne pas avoir les mêmes conséquences que les mêmes actions auraient si elle agissait seule. Par exemple, si une personne fait partie d’un groupe qui saccage un immeuble, elle pourrait croire qu’il y a moins de chance de se faire prendre que si elle agissait seule, car il pourrait être difficile d’identifier chaque personne qui était impliqué. Il ou elle pourrait également se sentir moins coupable parce que d’autres personnes ont également vandalisé la propriété.

Un autre facteur dans la mentalité de la foule est le sentiment de confusion ou même de panique qui peut exister dans un grand groupe. Un exemple de ceci peut être vu lorsque les gens dans les foules commencent soudainement à se précipiter dans une direction. Bien que de nombreuses personnes dans le groupe ne sachent peut-être pas pourquoi cela se produit, elles voient l’urgence dans le groupe et commencent également à se précipiter dans cette direction. Dans les cas extrêmes, l’urgence et la panique augmentent, créant une sorte d’hystérie de la foule, et certaines personnes peuvent même être piétinées alors qu’un grand nombre de personnes essaient d’aller dans la même direction le plus rapidement possible. Même pour quelque chose d’aussi innocent qu’une vente dans un grand magasin, une mentalité de foule peut être évidente alors que des dizaines d’acheteurs se précipitent vers les articles en vente, se repoussent et se disputent les articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.