Qu’est ce que l’usufruit ?

Introduction

Un usufruit est un droit légal accordé à une personne ou à une partie qui accorde un droit temporaire d’utiliser/de tirer un revenu/un avantage de la propriété d’un autre individu. Il s’agit d’un véritable droit limité que l’on retrouve dans de nombreuses juridictions de droit mixte et civil. Un usufruitier est une personne physique qui usufruit de la terre.

Un usufruit incorpore les deux droits de propriété d’usus ainsi que le fructus. Usus fait référence au droit d’utiliser quelque chose directement sans l’endommager ou le modifier. Fructus fait référence au droit de jouir des fruits d’une propriété en cours d’utilisation, c’est-à-dire de profiter de la propriété en la louant, en vendant les récoltes qu’elle crée, en y payant l’admission, etc.

Un usufruitier n’aura pas la pleine propriété du bien car il n’a pas le droit à la terre, à la violence, ce qui s’applique au droit de posséder, de tuer, ou de transférer la propriété du bien à une autre personne.

Comprendre l’usufruit

Le droit d’utiliser et de jouir d’un bien appartenant à autrui est un usufruit. Par exemple, il s’agit du droit légal de tirer profit de la propriété d’un autre individu.

La description n’inclut cependant pas la démolition du bâtiment. Il ne doit en aucun cas être lésé par la personne faisant usage du bien.

L’usufruit est généralement accordé pour une durée limitée. Il peut être donné à l’usufruitier, ou à la personne qui détient l’usufruit, comme moyen de prendre soin de la propriété jusqu’au décès du propriétaire et la propriété peut être réglée si le propriétaire est en mauvaise santé. Bien que l’usufruitier ait le droit d’utiliser la maison, celle-ci ne peut être ni endommagée, ni détruite, ni aliénée.

Tant que le terrain n’est pas endommagé ou détruit, l’usufruit est soit donné en plusieurs, soit conservé en commun. Le troisième intérêt civil sur un bien est l’abus (littéralement abus), c’est-à-dire le droit d’aliéner l’objet possédé, soit en le possédant ou en l’endommageant (à but lucratif), soit en le cédant à une autre personne (vente, échange ou don).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *