Qui est Jean Marais : biographie d’un acteur français et d’un artiste passionné

Qui est Jean Marais : biographie d’un acteur français et d’un artiste passionné
Jean Marais, de son nom complet Jean Alfred Villain-Marais, est né le 11 décembre 1913 à Cherbourg. Il est décédé le 8 novembre 1998 à Cannes. Acteur génial et emblématique du cinéma français depuis les années quarante, Jean Marais est aussi metteur en scène, écrivain, sculpteur, potier, peintre et cascadeur. Que de talents pour un seul homme ! Jean Marais fut élevé à Paris, par sa mère quand elle n’était pas en prison du fait de sa cleptomanie, et par sa tante le reste du temps. Jean Marais a un fils adoptif, prénommé Serge. A l’âge de vingt ans, en 1933, Jean Marais débute avec des rôles de figuration pour Marcel L’Herbier, sans toutefois obtenir jamais un vrai rôle. Recalé au concours d’entrée au Conservatoire, il étudie au Théâtre de l’Atelier, grâce à l’argent gagné par ses figurations. En 1937, il rencontre le réalisateur et poète Jean Cocteau. Cette rencontre est déterminante, tant professionnellement que personnellement. En effet, l’amitié teintée d’amour entre les deux hommes durera jusque 1963, année du décès de Jean Cocteau.

 

Initialement, Jean Marais tenait des rôles muets au théâtre, sa voix n’étant pas du tout adaptée à la scène : c’est pour la changer que Jean Marais a commencé à fumer. Avec « Les Parents terribles », en 1948, Jean Marais obtient une réelle reconnaissance. De par son altercation avec le journaliste collaborationniste Alain Laubreaux (qui avait moqué sa relation avec Cocteau) et sa pièce « Arnaud et Artémide », boycottée par les collaborationnistes, Marais acquiert un statut de résistant et voit sa popularité augmenter encore.

 

En 1944, alors que Jean Marais est considéré comme « l’homme le plus beau du monde », Cocteau écrit pour lui un improbable « Belle et la Bête », dans lequel il interprète… la Bête. Le film, très difficile à jouer, est une merveille esthétique et un succès surprenant qui propulse Jean Marais au plus haut. En 1949, il joue à nouveau dans un film de Jean Cocteau, « Orphée ». A partir de 1950, Jean Marais s’éloigne de Jean Cocteau pour tourner avec d’autres cinéastes tout aussi talentueux comme Luchino Visconti, Jean Renoir ou Sacha Guitry. En parallèle, il entre à la Comédie Française en tant que comédien, metteur en scène et décorateur, et ce malgré son jeune âge : occuper ce poste avant quarante ans, c’est sans précédent ! Toutefois, Marais s’en va après une dispute avec le directeur. En 1959, il quitte Jean Cocteau après le tournage du « Testament d’Orphée ». La même année, Jean Marais joue dans « Le Bossu » : c’est un renouveau dans sa carrière, avec des films désormais plus accessibles. Malheureusement, de films populaires il va passer à des films de plus en plus médiocres. Le succès revient avec « Fantômas », mais ce n’est plus Jean Marais qui attire tous les regards : la vraie vedette des films, c’est Louis de Funès !
Qui est Jean Marais : biographie d'un acteur français et d'un artiste passionné
Qui est Jean Marais : biographie d’un acteur français et d’un artiste passionné

 

Marais renonce alors au cinéma et se réfugie dans le théâtre. En 1970, toutefois, il obtient son dernier rôle important dans « Peau d’Ane ». Il part ensuite à Vallauris où il s’exerce à la sculpture et la poterie. Il possédait là-bas un magasin de poteries et une galerie d’art. En 1995, Jean Marais tient son tout dernier rôle au cinéma dans « Beauté volée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.