Qu’est ce que l’Air conditionné ? tout ce qu’il faut savoir

Qu'est ce que l'Air conditionné ? tout ce qu'il faut savoir

L’air conditionné, aussi appelé climatisation, est la technique qui consiste à modifier, contrôler et réguler les conditions climatiques telles la température, l’humidité ou le niveau de poussières d’un local pour des raisons de confort dans les maisons individuelles et les lieux publics. Mais l’air conditionné est également parfois nécessaire pour des raisons techniques, dans les laboratoires médicaux, les locaux de fabrication de composants électroniques, les blocs opératoires ou encore les salles informatiques.

Les principales caractéristiques du climatiseur sont le degré de pollution de l’air ambiant avec son renouvellement, la température de l’air, le degré d’humidité de l’air et la teneur en poussière de l’air. L’air conditionné permet donc la réfrigération en cas de canicule et se révèle bien plus efficace qu’un simple ventilateur. On doit l’invention de l’air conditionné à Willis H. Carrier en 1911. La technique a conservé son principe premier, une pompe à chaleur d’une taille adaptée à l’usage. Un système de climatisation doit non seulement contrer les charges thermiques et hydriques d’un local, mais il doit aussi assurer la qualité de l’air par le renouvellement d’air neuf hygiénique ainsi que la filtration de l’air soufflé. Le tout doit répondre aux normes en vigueur en matière de teneur en CO2 et des odeurs. On distingue dans le domaine de l’air conditionné trois grandes catégories de systèmes différents, le système tout air, les centrales unizones et les centrales multizones. Tous ces systèmes ont pour but le renouvellement de l’air au sein d’un local en mélangeant l’air neuf et l’air repris au local dans des proportions variant selon le système utilisé.

L’air conditionné a des avantages au niveau du confort mais il peut présenter des inconvénients sanitaires, mais aussi des risques pour la santé et l’environnement. En effet, dans certains systèmes extérieurs de refroidissement, on retrouve une production d’eau où peuvent proliférer des organismes pathogènes en cas de mauvais entretien. L’exemple le plus cité est celui de la Légionellose. Injecter des désinfectants dans ces systèmes peut poser des problèmes d’apparition de pathogènes chloro-résistants. L’entretien des filtres est également en cause, car les systèmes de climatisation comportent des filtres, qui doivent être soit nettoyés, soit changés périodiquement. L’air conditionné doit demeurer dans une fourchette de 4° à 10 ° d’écart avec la température extérieure, sous peine d’être exposé à un choc thermique. Au niveau des problèmes d’environnement, l’air conditionné pose la question de la quantité d’énergie utilisée. La canicule de 2003 a amené l’équipement d’un grand nombre de foyers et la consommation énergétique est telle que la consommation électrique en été atteint et dépasse en France la consommation électrique faite en hiver. Les mauvaises conditions d’entretien ont un effet nocif sur l’environnement mais même en entretenant au mieux les appareils, les systèmes d’air conditionné posent des problèmes. Ils utilisent très souvent des dispositifs frigorigènes avec des gaz à effet de serre, HFC, dont le pouvoir en terme d’effet de serre est 2 000 fois plus fort que celui du CO2. Selon l’ADEME, une partie s’échappe inévitablement dans l’atmosphère lors d’accidents, de fuites ou de mauvaise gestion de la fin de vie du matériel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.