comment faire pour tomber enceinte

comment faire pour tomber enceinte

Un bon témoin de cette phase de fertilité chez la femme qui cherche à tomber enceinte est la glaire cervicale, sécrétée par les cellules du col de l’utérus. Sa longueur peut atteindre 10 cm en période préovulatoire. Un seul rapport peut être fécondant s’il a lieu au moment de l’ovulation. La période d’infécondité commence au 2e jour après l’ovulation et s’étend jusqu’aux règles suivantes.

Le cycle menstruel

Le cycle menstruel d’une femme débute le premier jour des règles et dure, en moyenne, 28 jours; il s’achève avec la menstruation suivante. Certaines femmes ont un cycle de durée plus brève (de 24 à 25 jours) ou plus longue (de 34 à 35 jours), sans que cela soit anormal – l’absence de règles, ou aménorrhée, est en revanche problématique. Au cours d’un cycle normal, l’ovulation, c’est-à-dire l’expulsion par l’ovaire d’un ovocyte, ou ovule, se produit au 14e jour.

La première partie du cycle, ou phase folliculaire, correspond à la croissance et à la maturation de la cellule reproductrice au sein de l’ovaire; cette croissance se fait sous l’action d’hormones, les œstrogènes. La seconde partie du cycle, appelée phase lutéale, débute après l’ovulation. La libération de l’ovocyte par l’ovaire laisse une cicatrice à la surface de celui-ci, laquelle se transforme en corps jaune (structure dense de coloration jaune orangé), dont la fonction principale est de sécréter une hormone, la progestérone, indispensable à la nidation de l’œuf (implantation dans la muqueuse de l’utérus). Lorsqu’il y a fécondation, le corps jaune poursuit sa tâche jusqu’à ce que le placenta, annexe embryonnaire mise en place au début de la grossesse, prenne le relais.

Déroulement de la fécondation

Deux à quatre fois plus gros que le spermatozoïde, l’ovocyte possède un noyau qui contient, comme le gamète mâle, 23 chromosomes. Lors du rapport sexuel, environ 300 millions de spermatozoïdes sont déposés dans le vagin par le pénis. Propulsés par leur flagelle, la plupart traversent le col de l’utérus, notamment grâce à la glaire cervicale, qui facilite leur migration, tandis que d’autres restent, en réserve, dans les cryptes glandulaires du col. Les premiers remontent progressivement dans l’utérus, puis à l’intérieur des trompes, jusqu’à leur tiers externe; la fécondation a lieu si un ovule est présent. Un seul spermatozoïde perce les membranes de l’ovule, qui deviennent alors imperméables aux autres. Les noyaux de l’ovocyte et du spermatozoïde fusionnent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.