Qu’est-ce que la perception publique ?

Le phénomène social connu sous le nom de perception publique peut être vu comme la différence entre une vérité absolue basée sur des faits et une vérité virtuelle façonnée par l’opinion populaire, la couverture médiatique et/ou la réputation. Les célébrités, les politiciens et les entreprises sont tous confrontés au même examen minutieux de la part du public qu’ils servent, et il peut être très difficile de surmonter une perception négative du public. Alors que les entreprises individuelles peuvent s’efforcer de faire les bonnes choses pour les bonnes raisons, la façon dont le public perçoit l’industrie dans son ensemble peut rendre ces choses beaucoup plus difficiles à mettre en œuvre.

Le candidat présidentiel John McCain a parfois été décrit comme trop vieux et trop modéré pour remporter une élection.
Le candidat présidentiel John McCain a parfois été décrit comme trop vieux et trop modéré pour remporter une élection.
La perception publique de l’industrie du tabac, par exemple, est généralement négative. Des rapports publiés sur les dangers de la fumée de cigarette aux images télévisées de dirigeants de sociétés productrices de tabac soumis à un examen minutieux par le Congrès, la perception suggère que les propriétaires de sociétés productrices de tabac privilégient les profits à la sécurité publique et qu’ils ne seraient pas disposés à arrêter de produire de tels produits dangereux. Cette image peut être basée sur une évaluation absolument précise de l’industrie, ou elle peut être basée sur des rapports médiatiques biaisés et des études scientifiques erronées. L’essentiel est qu’une perception négative du public rendrait plus difficile pour les compagnies de tabac individuelles d’améliorer leur image ou d’apporter des changements substantiels.

Au cours de sa campagne présidentielle en 2008, Barack Obama a été dépeint comme un élitiste de l’Ivy League et trop intellectuel pour devenir président.
Au cours de sa campagne présidentielle en 2008, Barack Obama a été dépeint comme un élitiste de l’Ivy League et trop intellectuel pour devenir président.
Les personnalités politiques doivent également tenir compte de la perception du public lors de leur campagne électorale. Au cours de la campagne électorale présidentielle américaine de 2008 , par exemple, les deux candidats ont été confrontés à des problèmes d’image difficiles. Le candidat républicain , John McCain, a souvent été décrit par les médias comme étant trop vieux pour le poste ou trop modéré politiquement pour représenter l’ensemble de son parti politique. Le candidat démocrate Barack Obama a souvent été présenté comme un élitiste de l’Ivy League ou trop inefficace pour être commandant en chef. Les deux hommes ont utilisé des discours publics et des interviews dans les médias pour surmonter une grande partie de la perception négative.

Le comportement des enfants ou des proches d’une personne peut avoir une incidence sur sa perception du public.
Le comportement des enfants ou des proches d’une personne peut avoir une incidence sur sa perception du public.
La perception du public n’est pas nécessairement inexacte ou fondée sur autre chose que la vérité. Le grand public peut souvent recevoir suffisamment d’informations factuelles pour se faire une opinion générale sur une personnalité publique , une célébrité ou une industrie sans se fier à des insinuations ou à des rumeurs infondées. Dans certains cas, cependant, la perception d’une situation est affectée par d’autres problèmes, tels que des préjugés ou des préjugés culturels. Un prévenu accusé d’un acte criminel odieux peut être coupable ou non du crime réel, mais la perception de ce type de crime peut être difficile à ignorer pour un jury pendant ses délibérations.

Certaines situations peuvent être aggravées par leur effet négatif sur la perception du public. Par exemple, la révélation qu’un certain nombre de joueurs de baseball professionnels avaient utilisé des substances illégales améliorant la performance a provoqué la colère de nombreux fans, mais a également remis en question l’image publique du baseball en tant que sport relativement sans drogue. La perception publique d’une situation donnée peut être irréaliste, positive ou négative, ce qui peut devenir problématique chaque fois que les faits réels émergent et que des mesures correctives doivent être prises. C’est pourquoi de nombreuses personnes se sentent très en conflit lorsqu’une personne perçue comme bonne est accusée d’un crime ou qu’une industrie perçue comme mauvaise n’est pas pénalisée pour ses actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *