Comment se déroulent les courses de natation en bassin fermé ?

Comment se déroulent les courses de natation en bassin fermé ?
2 / 100 SEO Score

Si nos représentants nous enchantent au cours de ces Championnats d’Europe élites de natation qui ont lieu à Budapest en Hongrie, savez-vous bien comment se déroulent chaque épreuve d’une compétition internationale en bassin fermé (une piscine olympique mesure 50 mètres de long) ? D’abord, pour chaque épreuve, on procède aux séries qui permettent de qualifier les 8 finalistes (chaque bassin étant divisé en 8 couloirs de 2,50 mètres de large). Puis vient le temps de la finale au cours de laquelle, les nageurs ayant obtenus les meilleurs temps des séries sont placés aux couloirs portant les numéros 4 et 5 (considérés comme les meilleurs tirants d’eau d’un bassin fermé).

Avant la course : la chambre d’appel et l’arrivée sur la « plage de départ »

En attendant leur course, chaque nageur engagé patiente dans une pièce appelée chambre d’appel. Puis, son tour venant, il pénètre sur la « plage de départ » et va s’installer face au couloir de course qui lui a été attribué. Puis il se met en maillot en retirant son survêtement, enfile un bonnet de bain sur sa tête et ajuste aux mieux ses lunettes devant ses yeux. Après quoi, il salue le public lorsque le speaker le présente. Enfin, au premier coup de sifflet du starter, il se lève.

Départ de la course à proprement parler

Un deuxième coup de sifflet lui indique qu’il est temps de venir se placer pour le départ. Il grimpe alors sur le plot correspondant à son tirant d’eau (brasse, papillon, nage libre) ou entre dans l’eau s’il s’agit d’une épreuve de dos. Puis il se met en position d’élancement en attendant les ordres du starter. Un premier ordre l’invitant à se préparer est alors donné (le fameux « à vos marques« ). Il précède un bip sonore qui indique au nageur qu’il peut commencer sa course. S’il part avant ce signal, il commet un « faux départ » et est alors éliminé.

Déroulement de la course : la coulée, la nage et le demi-tour

Plongeant dans l’eau ou prenant une forte impulsion sur le mur du bassin suivant l’épreuve disputée, le nageur effectue un temps dit de coulée avant de commencer sa course. Plus cette coulée est longue et plus le compétiteur gagne de l’énergie et du temps. Toutefois, cette dernière ne doit pas excéder les 15 mètres. Vient ensuite le temps de nage qui doit obligatoirement être contenue au sein du couloir attribué au nageur. La tactique de course dépend essentiellement de l’épreuve courue et est donc forcément différente suivant qu’il s’agisse d’une course de sprint, d’une course de relais ou d’une course de demi-fond. Si la course va au-delà des 50 mètres, un virage appelé demi-tour est nécessaire après chaque 50 mètres parcourus. Le nageur effectue alors une culbute et repart pour une nouvelle longueur après avoir repris de l’élan en appuyant ses pieds sur le mur du bassin. Cette longueur comprend à nouveau un temps de coulée et un temps de nage.

L’arrivée comme si vous y étiez

Lorsque le nageur approche de l’arrivée, un juge actionne une plaque électronique placée sur le mur correspondant à celle-ci. Dès que cette plaque est touchée par le compétiteur, son chronomètre s’arrête. L’ordre d’arrivée de la course correspond à l’ordre chronologique des temps effectués. Le nageur ayant réalisé le temps le plus court est alors déclaré vainqueur. Vient ensuite le moment de la remise des médailles (généralement un peu plus tard dans le temps de manière à affiner tous les contrôles). Le premier reçoit une médaille d’or. Le deuxième est médaillé d’argent. Quant au troisième, il est quand même content d’avoir décroché le bronze.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *