Qu’est-ce que le surpartage ?

Avec la popularité croissante des sites Web sociaux et des blogs personnels en ligne, la pratique potentiellement dangereuse du partage excessif est devenue beaucoup plus courante. Le partage excessif est l’acte de partager trop d’informations, ou TMI, avec des personnes qui ne sont pas nécessairement préparées ou qualifiées pour les recevoir. Dire à un collègue que vous ne voulez pas de gâteau d’anniversaire peut être acceptable, mais ajouter le fait que vous suivez un régime pour perdre 50 livres serait un partage excessif. Il y a des faits personnels que d’autres n’ont peut-être pas besoin de connaître.

La plupart du temps, une confession intime au sujet d’une affaire conjugale serait considérée comme un partage excessif.
La plupart du temps, une confession intime au sujet d’une affaire conjugale serait considérée comme un partage excessif.
Certains partages excessifs sont le résultat d’un filtre social ou d’un « bouton de fermeture » mal développé. Différentes personnes peuvent avoir des idées différentes sur ce qui constitue un partage excessif ou TMI, de sorte qu’elles peuvent ne pas se rendre compte qu’elles mettent les autres mal à l’aise. Une mère récente peut se sentir à l’aise de trop partager les détails intimes du processus d’accouchement avec des collègues, par exemple, sans se rendre compte à quel point cela peut sembler déplaisant aux autres. Une fois la ligne de partage dépassée, il est souvent difficile d’effacer ces images de l’esprit des autres.

Le partage excessif est moins susceptible de se produire entre amis proches.
Le partage excessif est moins susceptible de se produire entre amis proches.
D’autres fois, le partage excessif peut être une tentative de briser la glace socialement ou de créer un raccourci vers l’intimité. En partageant quelques moments embarrassants mineurs avec des étrangers, l’oversharer fait savoir aux autres membres du groupe qu’il est normal de baisser la garde et d’être plus ouverts eux-mêmes. Cette forme de surpartage peut avoir des avantages immédiats, mais il y a encore des limites à ne pas franchir. Une révélation légère sur un souvenir d’enfance embarrassant peut être acceptable, mais une confession intime sur une liaison conjugale serait certainement considérée comme un partage excessif.

Le partage excessif peut provoquer des tensions et des sentiments inconfortables entre les personnes.
Le partage excessif peut provoquer des tensions et des sentiments inconfortables entre les personnes.
L’utilisation excessive du partage comme raccourci social vers l’intimité peut être une pratique dangereuse, surtout si la relation est conçue pour avoir des limites naturelles. Un employeur ne doit pas partager de données personnelles avec un employé, par exemple, parce que leur relation implique un niveau de respect mutuel pour l’autorité de l’employeur. Briser cette division par un partage excessif peut nuire à ces limites.

Le partage excessif peut révéler les habitudes sexuelles d’une personne.
Le partage excessif peut révéler les habitudes sexuelles d’une personne.
L’une des raisons pour lesquelles certaines personnes se sentent obligées de trop partager avec des étrangers ou des collègues est un réseau personnel peu développé d’amis intimes. Ceux qui ont peu d’amis personnels ou de parents empathiques peuvent voir leurs collègues ou même de parfaits inconnus comme une famille élargie. Bien qu’il ne soit pas acceptable de laisser échapper trop d’informations à des étrangers, il peut sembler acceptable de trop partager avec des collègues au déjeuner ou avec le sympathique caissier d’un restaurant local. Certaines personnes perçoivent un niveau d’intimité qui n’existe pas réellement, mais l’illusion peut être préférable à la réalité.

Bien que certains partages excessifs puissent être parfaitement acceptables pour briser la glace sociale, il est généralement judicieux de développer un sens des convenances afin d’éviter de partager beaucoup trop d’informations personnelles avec des personnes qui ne s’attendent pas à les recevoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *